La musique classique indienne

Ateliers éducatifs et interculturels en octobre 2013

 

Deobrat Mishra (fils de Pandit Shivnath Mishra) dirigera intégralement tous les ateliers en langue anglaise (traduite en langue luxembourgeoise et française), mais ce sera surtout le langage musicale de Deobrat Mishra qui sera universellement compris et apprécié par tout le monde.

Les ateliers sont très interactifs et le public peut participer activement à la partie mélodique en chantant selon différentes techniques les notes de la gamme en indien Sa - Re - Ga - Ma - Pa - Dha - Ni - Sa (d'autres noms pour les mêmes notes que chez nous).

En tapant des mains selon différents modes et intervalles les participants peuvent explorer la partie rythmique de la musique classique indienne.

Ensuite les instruments indiens seront présentés. Le sitar est un instrument à 19 ou 20 cordes avec 7 cordes principales et 12 ou 13 cordes sympathiques qui produisent une résonnance de la mélodie sur une caisse faite à partir d'une plante commune, la courge (potiron). Le tabla est composé de deux petits tambours de 25 cm de hauteur et de diamètres différents. La tête du plus gros tambour, fabriqué à partir d'un mélange de plusieurs métaux (cuivre, laiton, bronze) et parfois d'argile, mesure 22 cm et la tête du petit tambour, sculpté entièrement à partir d'un grand morceau de bois très dur, ne mesure qu'environ 14 cm . Les deux tambours sont recouverts par une membrane composite (peau de chèvre).

Les sons envoûtants du sitar et les rythmes variés du tabla exerceront vite un attrait irrésistible et fascinant sur tous les auditeurs.

Autres thèmes abordés pendant les ateliers éducatifs :

- la tradition millénaire de la musique classique indienne

L'art musical fait partie de l'éducation des enfants et se transmet, dans les familles, de génération en génération, et il existe des dynasties de musiciens qui remontent à plusieurs siècles à l'instar de nos musiciens MISHRA. La musique indienne n'étant pas écrite, l'enseignement est oral et exige de longues années d'études et de pratique.

La musique indienne, conserve aujourd'hui une vitalité remarquable. Malgré les changements historiques intervenus au cours des siècles dans le pays, la musique est restée pratiquement la même, dans ses principes comme dans son interprétation. Les grands musiciens comme Shivnath Mishra et Ravi Shankar (sitar) ou Ali Akbar Khan (sarod), ont fait connaître au monde entier la musique classique traditionnelle indienne.

- l'interprétation des ragas (mélodies)

La musique indienne n'étant pas écrite, les musiciens apprennent par coeur les ragas: avec l'expérience, ils perfectionnent leur façon de les exécuter. La musique indienne est avant tout une musique de soliste : elle exige de la part du musicien une grande concentration mentale et elle est souvent comparée à une forme de méditation. L'improvisation tient une place importante dans la musique indienne.

- différences et ressemblances entre les habitants de l'Inde et du Luxembourg : coutumes, vêtements, modes de vie, instruments de musique, etc

- petit concert aux sitars et au tabla

Les ateliers peuvent varier d'un atelier à l'autre et ne se déroulent jamais d'une manière figée. Deobrat Mishra s'adapte toujours aux intérêts des participants qui parfois par des questions curieuses et surprenantes orientent le déroulement d'un atelier dans une direction inattendue.

 

Retour aux workshops

Page d'accueil (cliquez ici)